Réponse à la lettre ouverte AFK (23/06/20)

A l’attention de Monsieur Philippe Sauvan
Président de l’AFK – Amicale des Français au Koweït

Cher Monsieur,
Dans votre lettre ouverte datée du 15 juin 2020, vous souhaitez attirer l’attention de cette ambassade sur des difficultés rencontrées, depuis le début de la pandémie de Covid-19,  par nos compatriotes résidents au Koweït. Vous mentionnez, en particulier, un déficit de communication et de conseil de la part de cette ambassade vis à vis de ses ressortissants. Je  dois vous exprimer mon étonnement face à cette observation qui  ne me paraît nullement refléter la réalité.
Au plus fort de la crise sanitaire, ce sont en effet 14 messages d’information et de conseils qui ont été adressés par courriel à nos compatriotes résidents au Koweït. Depuis le 13 mars 2020, la section consulaire (3 agents), a en parallèle assuré une permanence téléphonique, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’agent de Permanence consulaire a ainsi traité 423 mails depuis le début de la crise. Les délais moyens de réponse ont rarement dépassé 24 heures, .En outre, depuis le début de cette crise sanitaire, la section consulaire a publié 13 articles sur son site internet et via nos réseaux sociaux « Instagram » et « Twitter », tous en lien avec la crise liée à la pandémie de COVID-19, et informant notamment  sur le dispositif d’aide sociale mis en place par le gouvernement français en faveur de nos compatriotes résidant à l’étranger.
Trois réunions du conseil consulaire ont été organisées au cours de ces quatre derniers mois,  le plus récent s’étant tenu  le 14 mai 2020 ; réunion à laquelle vous étiez convié en tant que président d’association locale. Je regrette donc, à la lecture de votre lettre ouverte, que vous n’ayez pas exprimé le souhait de me rencontrer bien que, -je vous l’avais indiqué lors de notre rencontre du 10 mars dernier à mon arrivée au Koweit-, ma porte soit grande ouverte.
Depuis le début de cette crise sans précédent, les services consulaires ont continué à jouer pleinement leur rôle pour assurer la continuité du service public, tout en protégeant au maximum ses agents et ses usagers, cela en conformité avec le plan de continuité d’activité établi par le MEAE.
C’est ainsi que cette ambassade a organisé, aux mois de mars et avril derniers, deux vols de retour vers la France en faveur de plus de cinquante de nos compatriotes résidents ou de passage au Koweït. Les témoignages de gratitude et de reconnaissance que nous avons reçus alors nous autorisent à penser que nos compatriotes ont perçu de façon tout à fait positive l’action des agents de cette ambassade. Au demeurant, à l’exception de la période de couvre-feu général décrétée par les autorités locales entre le 10 et le 30 mai dernier, la section consulaire est demeurée accessible au public. Des demandes de passeports et de cartes d’identité ont été reçues et traitées, même s’il existe effectivement un retard d’acheminement des expéditions du fait de la suspension des missions de la valise diplomatique.  Ces difficultés touchent l’ensemble de notre réseau diplomatique et consulaire à l’étranger. En dépit de délais de livraison plus longs que de coutume, plusieurs passeports et cartes d’identité ont pu être acheminés ces dernières semaines, et remis aux intéressés. Quant à l’évaluation régulière du niveau de satisfaction des Français résidents dans leur relation avec leurs services consulaires, vous savez qu’ en 2018 puis en 2019, nos compatriotes résidents au Koweït ont été invités à répondre à l’enquête lancée par le Gouvernement sur la qualité et l’efficacité du service public consulaire, dont les derniers résultats ont été publiés sur notre site internet le 15 janvier.
Depuis cette date, dans un souci constant d’amélioration  de la qualité de l’action consulaire, le service en charge de l’administration des Français remet un questionnaire de satisfaction à tous les usagers venant accomplir leurs démarches administratives. C’est avec le soutien sincère de tous que nous répondrons aux défis qui nous attendent encore et face auxquels nous devons concentrer nos efforts et rester plus que jamais solidaires.
Vous pouvez compter sur la mobilisation et l’entier dévouement des agents de cette ambassade pour accompagner nos compatriotes résidents au Koweït, notamment les plus vulnérables. Je compte également sur vous.
Afin de permettre à cette ambassade d’exercer son droit de réponse,  je vous saurais gré de bien vouloir assurer la publication  de ce courrier sur le site internet de votre association.
Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Elisabeth Barbier
Chargée d’affaires extraordinaire